Le parcours d’un artiste inventeur

Franz Clochard fondateur

De formation classique, partagée entre le Conservatoire de musique et le Lycée technique, Franz Clochard cultive l’esprit de recherche en associant réalisations et performances. Sa passion pour la musique et la mécanique le guide naturellement sur les chemins de la création artistique et sa rencontre avec le cirque en 1982, lui ouvre les portes d’un univers dont les limites seront celles de son imagination. Du dressage de poules à la cascade acrobatique liée à la tendresse de son violon, Franz Clochard parcours la France de village en village puis croise le cirque Bidon dans le Gard en 1985. De cette rencontre naîtra le cirque Archaos. Si le premier spectacle d’Archaos offre une esthétique où les stars sont des gallinacés, très vite l’invention mécanique et les moteurs prennent la vedette et c’est le choc !

 

Franz Clochard ne se limite pas à l’interprétation de son numéro de moto et de tronçonneuse ascensionnelles qui fait sensation, il invite des musiciens de jazz, des champions de la compétition sportive et met en scène son propre univers riche de contrastes, de métal et d’ultra violets. Tous les codes sont bouleversés, le public aussi.

  Le cirque traditionnel à cette époque est morose, Jean Richard vient de déposer le bilan et Archaos arrive comme une bouffée d’oxygène avec le spectacle du « Chapiteau de cordes » qui joue à Londres et à Paris en 1988. Point de départ d’une tournée mondiale. Les médias se déchainent et encensent Archaos : le « Nouveau Cirque » est né !  

Chercheur perpétuel, Franz Clochard fonde en 1989 la compagnie Mécanique Vivante qui ne pourrait mieux porter son nom : des machines mises en scène, des spectacles créés pour les villes et les campagnes, de l’échelle intime de l’individu à celle d’une vallée entière.